Actu

Quels sont les dispositifs mis en place pour aider les victimes de violences ?

Chaque année en France, des milliers de femmes sont victimes de violences et souffrent en silence. Cette situation persiste malgré les nombreuses sanctions prévues pour punir les crimes liés au genre. Fort heureusement, l’État a pris quelques mesures afin de venir en aide aux victimes. Quels sont alors les dispositifs mis en place ? Éléments de réponses dans la suite de cet article.

Les numéros d’urgence

Les victimes de violences ont souvent du mal à dénoncer les coupables. Elles craignent le plus souvent des représailles ou le fait que leur condamnation ait des répercussions sur leur propre vie. C’est le cas par exemple des femmes au foyer qui ne peuvent pas dénoncer leurs maris. Néanmoins, il existe une solution permettant de faire part aux autorités des violences subies.

A lire également : Quel est le vrai nom de Neymar ?

En effet, de nombreux numéros d’urgence sont disponibles pour dénoncer des cas de violences. Vous avez le choix entre celui des urgences (112), de la police secours (17) ou encore du service d’assistance des violences faites aux femmes (39 19).

Il existe également un numéro pour les femmes handicapées victimes de violences (01 40 47 06 06). Appeler un ou plusieurs de ces numéros est le meilleur moyen de dénoncer les violences de manière anonyme.

A lire aussi : Comment acheter un poêle à granulés ?

Les centres médicaux

De nombreux centres médicaux partout en France sont disposés pour aider les victimes de violences. Ils sont composés de tous les types de spécialistes pour aider les victimes à surmonter cette phase. Ainsi, les victimes peuvent à tout moment s’entretenir avec des psychologues, des gynécologues ou encore des assistants sociaux.

En général, les consultations liées à ce type de problème sont gratuites. Il faut aussi souligner que les centres sont ouverts aux mineurs. Nul besoin d’une autorisation médicale avant de s’y rendre pour discuter de ses problèmes personnels.

Les services d’hébergement d’urgence

victimes de violences 

Afin d’aider les victimes de violences, l’État a construit bon nombre de logements temporaires partout en France. Ils servent d’abri pour les victimes qui souhaitent se mettre à l’abri. Ces logements conviennent aussi aux femmes qui ont perdu leur habitat après avoir quitté leurs maris qui les faisaient souffrir.

Elles auront en effet besoin d’un endroit où vivre pour se reconstruire entièrement. La plupart de ces logements accordent d’ailleurs la priorité aux jeunes mamans venues se réfugier.

Les centres médicaux-socio

Les centres médicaux-socio sont des endroits spécialement réservés aux victimes de violences. Ils servent à les accompagner sur quasiment tous les plans. En effet, la plupart des victimes ont besoin de soins médicaux d’urgence. Elles ont également besoin de suivre des thérapies et de consulter des spécialistes.

Par ailleurs, ces centres sont disposés à accompagner les victimes qui engagent des poursuites judiciaires contre les coupables. Ils mettent à disposition des femmes concernées, une équipe d’assistants et de conseillers experts dans le domaine. Il arrive aussi que certaines associations contribuent à fournir une aide financière aux victimes.

Elle peut servir à couvrir les frais de la procédure judiciaire ou financer un nouveau départ. Le but est d’éviter de laisser les femmes toutes seules dans leur lutte.

En somme, il faut retenir qu’il existe de nombreux dispositifs mis en place pour aider les victimes de violences. Il s’agit entre autres des numéros d’urgence, des logements d’urgence, ou encore des centres d’assistance.